Sulawesi

Hey les voyageurs,

Juste le nom me fait rêver. J’aime sa consonnance… Sulawesi…

Alors pour ceux qui ne le savent pas. Le Sulawesi est une des îles indonésiennes située au nord de Bali et Flores. C’est une très grande île. Si déplacer prend beaucoup de temps… et de patience.

Je n’ai fait que le nord. Mais je ne rêve plus que d’y retourner pour faire le sud…

Que faire en Sulawesi?

En Sulawesi, il y a 2 aéroports: un situé au sud, Makassar (Unung Padang) et un autre au nord, Manado

Je suis arrivée à Manado où j’ai passé une nuit. J’avais lu des avis assez négatifs sur la ville. Pour ma part, j’ai bien aimé. Les locaux étaient bienveillants, souriants. Et bien sûr, toujours prêts à vous prendre en photo ou appeler un ami pour montrer le boulay. Nom qu’ils donnent aux blancs, sans connotation aucune. Ca me fait beaucoup rire, ça nous va bien à nous français.

Le lendemain, je me suis rendue au port prendre le bateau pour Bunaken.

Le bateau local coûte 50 000rp; il est censé partir à 14h. Mais c’est sans compter l’heure indonésienne; c’est comme ça que je l’appelle maintenant. C’est à dire qu’il faut attendre que ce soit rempli et patienter. J’adore ces moments. Je me suis assise par terre sur le ponton. Et j’ai observé tout ce qui se passait. Dans ces cas- là, tu assistes toujours à des scènes qui soient drôles voire improbables.
Cette fois-ci, je les ai vus porter une énorme moto dans un petit bateau; tout cela en descendant des marches.

Il faut 45 min pour rallier l’île de Bunaken. Ensuite les logements se situent soient vers le port à l’ouest donc accessible à pied. Soit à l’est pour moi et dans ces cas- là il faut une moto pour vous y mener. Un des locaux qui travaillait sur le bateau m’a emmenée; je n’ai pas tout compris, je l’ai suivie; il s’était apparemment arrangée avec la propriétaire de ma guesthouse.

 

  • Ile de Bunaken

J’ai adoré cet endroit. Si vous aimez la plongée ou le snorkeling, c’est un vrai régal. J’ai fait 2 plongées quasiment tous les jours. Les fonds marins sont magnifiques. La barrière de corail est très colorée. Il y a beaucoup de sites de plongées. On changeait donc à chaque fois. A chaque plongée, tu vois des tortues, des nudibranches. Pour ceux qui ne connaissent pas c’est par ici. Et bien sûr une multitude de poissons: murènes, puffer, poisson pierre, raies, mais aussi hippocampes, requin à pointe blanche.

J’ai plongé avec Panorama dive Center. C’est dirigé par Sven, allemand installé là-bas depuis 17ans; un peu froid au départ mais très sympa. Les divemaster qui sont des locaux sont aussi très gentils et compétents pour dénicher les poissons.

Le seul point négatif c’est qu’il n’y a pas de débrief après. Et ce n’est pas toujours évident de se souvenir de tout ce qu’on a vu.

Les couchers de soleil sont sublimes.

Où se loger sur l’ile de Bunaken?

Je suis restée au Panorama backpackers.  

J’avais une chambre près du restaurant donc pas forcément très  calme. C’était confortable. Eau froide. Repas pris tous ensemble. Très bon. Prix inclus les 3 repas. Il y aussi des bungalows avec vue sur la mer.

 

  • Tamahon

Ville située à 1h de Manado. Tu peux la rejoindre en prenant un taxi avec l’application gojeck. Il faut compter envron 100 000rp. 

Que faire à Tomohon?

Tomohon est un ensemble de villages de montagnes entourés de forêts et de volcans.

Il fait plus frais. Je suis arrivée le midi et il a plu tout l’après- midi. Il vaut mieux partir à la découverte dès le matin assez tôt pour profiter du soleil. L’après- midi, ca se couvre en général.

  • les volcans: Gunung Lokon: trek d’une demi- journée. Vous grimpez le long d’une coulée de lave jusqu’au cratère. Gunung Soputan: trek d’une journée. C’est le point culminant de Sulawesi Nord. Si vous ne souhaitez pas faire de trek, comme moi, vous pouvez simplement louer un scooter et vous promener dans les environs. Vous aurez de très belles vues sur les volcans.
  • le lac de Linow: la couleur du lac peut changer du vert au bleu en passant par l’ambre.
  • le marché: on trouve le marché alimentaire traditionnel avec fruits et légumes mais aussi toute une partie avec toute sorte d’animaux: serpents, chauve- souris, rats… Pour ma part, j’ai évité cette partie mais si vous êtes courageux vous pouvez y aller et même goûter….

Je suis restée à Onong Palace.

J’ai aimé le cadre, les bungalows et la vue. Il faut un scooter pour se déplacer.

 

La prochaine étape de mon voyage: les iles Togian. Et elles se méritent… Car d’y accéder c’est un périple.
De Manado, il faut prendre un taxi partagé jusqu’à Gorontalo. Le trajet dure environ 10h. Après une nuit à Gorontalo. c’est la traversée de nuit en ferry pour Wakai.

Après un petit tour dans la ville de Gorontalo et le temps de se restaurer… Je prends un tuk tuk pour me rendre au port. Je n’avais pas réserver donc je me suis rendue à 14h. Pour un départ à 17h… Longue attente en perspective!

Pour la traversée il existe 3 sortes de tickets:

Un simple siège: 60 000rp. Pas très confortable. Assez bruyant sachant que la télévision est allumée toute la nuit.

Un tatamis dans une salle avec AC: 90 000rp; c’est ce que j’ai pris et j’ai plutôt bien dormi.

Une cabine: 500 000rp

En arrivant à wakai, il faut aller payer une taxe de 200 000rp.

Puis au débarcadère, ta guesthouse que tu as contactée avant attend avec le bateau pour rejoindre l’île que tu as choisie. ATTENTION! pas d’ATM sur les iles… Et cela peut s’avérer problématique. On s’est retrouvé plusieurs sans cash et donc obligé de repartir plus tôt que prévu…

J’avais prévu de faire au moins 2 iles mais par manque de cash je n’ai pas pu… Malheureusement.

  • Iles Togian: KADIDIRI

Sur cette île, vous avez 3 ou 4 différents “hôtels”. Je suis restée au Black Marlin Resort.

Le prix comprend les 3 repas partagés avec les autres guests.

Nous étions que 3 à 5 touristes. J’ai apprécié le calme. Le staff était très sympathique; j’ai passé la plupart de mes soirées avec eux. A parfaire ou plutôt à revoir mon indonésien.

Comme à Bunaken, j’ai plongé quasiment tous les jours.
J’ai vu des nudibranches, lionfish, les demoiselles, des puffer, requins, poissons clown. Le 1er jour, nous étions en bateau et nous avons été surpris par des dauphins. C’était magique!

Comme je le disais précédemment, je n’ai pas pu faire une seconde île. J’ai donc rejoint Gorontalo en bateau. Puis l’aéroport. C’était la fin de mon périple en Sulawesi.

Pour faire le sud, les distances sont très importantes et longues. Après quelques mois de voyage, je n’ai pas eu envie de poursuivre. Mais j’espère y retourner pour faire le pays Toroja et aller plonger dans le sud est à Bira.

J’ai aimé plonger en Sulawesi, la population, les paysages, les rencontres.