Sumatra

Hey les voyageurs, 

Si je vous dis Indonésie, je suis sûre que vous pensez à Java, Bali ou encore Lombok…. Avec cet article, je vais vous faire découvrir Sumatra, très grande île qui se trouve à l’ouest de la Malaisie et qui est un peu moins connue. Mais qui mérite tellement le détour. 

Ce fut un magnifique voyage du début à la fin; la découverte de paysages variés et tellement beaux, des rencontres formidables avec les locaux. Les sumatrais sont tellement gentils; tout le séjour a été ponctué de “Hello”, de personnes voulant me prendre en photo. La nourriture est aussi délicieuse. 

Que faire à Sumatra en 3 semaines?

A Sumatra, il y a 2 aéroports: un situé au nord, Medan et un autre au sud, Padang. 

Mon séjour a  commencé au nord. De l’aéroport, je me suis arrangée avec ma guesthouse ( voir plus bas dans Où loger) pour qu’elle m’envoie un shared- taxi (190 000 rp) pour aller directement à Bukit Lawang. 

  • Bukit Lawang

Pourquoi aller à Bukit Lawang me diriez- vous? Et bien pour les ORANGS- OUTANGS! Et ça vaut le coup d’oeil ces petites bêtes. La ville qui se situe en bord de rivière est très agréable et paisible. J’y suis restée 4 nuits dont 1 nuit pour faire le jungle trek à la rencontre des orangs-outangs. Je m’y suis sentie bien, j’aurais vraiment pu rester 1 ou 2 nuits de plus. 

Les côtés négatifs et oui il faut aussi en parler: c’est très touristique. Si vous voulez quelque chose de plus authentique allez plutôt à Ketambe. Et du coup les prix des treks sont exagérés: $45 pour 1 journée; $90 pour 2 jours/1 nuit….

 

J’ai ensuite pris un shared- taxi réservé à la guesthouse (départ 8h/ environ 4h de route/ 170 000rp) pour Berastagi. 

 

  • Berastagi

J’y ai passé 2 nuits. L’après- midi de mon arrivée, je suis allée faire un tour dans le centre pour manger.  Je suis ensuite passée au très beau marché aux fruits et légumes. En fin d’après- midi, je suis montée à Gundaling Hill pour assister au coucher de soleil sur les 2 volcans: Sibayak et Sinabung. Malheureusement le temps était brumeux. 

Le lendemain matin, avec mes compagnons internationaux de la guesthouse, lever à 4h30 pour l’ascension du volcan et assister au lever de soleil. Le tour (environ 15 euros, plutôt cheap) incluait aussi le breakfast, les hot springs (sources d’eau chaude), un temple et la visite du ghost village. Village laissé à l’abandon suite à une éruption du volcan. 

Le lendemain, à 13h, à nouveau shared- taxi (4h/ 170 000rp) et ferry (1h/15 000 rp), direction le lac Toba. 

 

  • Lake Toba

C’est le plus grand lac d’Indonésie. L’arrivée par la route est magnifique. Le lac est à perte de vue. Au programme de ces 3 jours: admirer le lac, lecture, tour d’une partie de l’île en scooter, baignade….
Ci- dessous, l’adresse de ma guesthouse avec vue direct sur le lac et bungalow très agréable.

 

Alors la suite fut l’étape la plus “compliquée”… La prochaine étape était Bukkitinggi au sud-ouest de Sumatra à environ 15h de bus… On peut aussi prendre un vol intérieur en retournant à Medan et atterrir à Padang. Mais pourquoi faire simple quand on peut faire un déplacement en bus plus qu’épique?

Le départ était prévu vers 17H; le bus qui venait de Medan est apparu à 18h30! J’ai eu le temps de discuter avec le jeune homme du terminal de bus.  J’étais la seule touriste à prendre le bus. Il me dit: “Je t’ai pris la place seule comme ça tu seras plus à l’aise.” Trop gentil je me dis. A l’arrivée du bus, une dame me pousse pour monter dedans, (on s’était parlé un peu avant pourtant) bon une fois dans le bus j’ai compris en fait il était “surbooké”: les personnes sont installées sur des tabourets en plastique dans l’allée donc elle voulait simplement une place.

Pour ma part le petit jeune homme me montre ma place; c’est bien une place seule… avec à droite les toilettes qui sentent très mauvais et à gauche la porte exit avec un trou entre le siège et la porte. Je vous passe tous les détails qui ont été “folklos” comme quand mon siège s’est soulevé et je me suis retrouvée projetée contre la vitre. La route est en très mauvaise état! A 11H me voilà arrivée au terminal de bus de Bukkitinggi. Oui! Le trajet a duré bien plus que 15h… Il a ensuite fallu trouvé un taxi pour rejoindre ma guesthouse. Les taxis essayent de te faire payer le double voire plus que le prix normal (20 000rp). Grâce à Grab (équivalent d’Uber en Asie), je ne paierai que 12 000rp. 

 

  • Bukkitinggi

J’y passerai seulement une après-midi mais je pense que c’est suffisant. La ville est très mulsumane; les locaux sont très gentils et bienveillants. Après ce long périple, je me pose rapidement à la guesthouse puis je veux aller manger avant de découvrir la ville (conseils donnés par Lyng la dame de la guesthouse). Quand j’arrive devant le resto il est fermé, un monsieur en sort et me dit qu’il y en a un quelques mètres plus loin et hop me voilà montée sur son scooter pour aller dans l’autre resto. L’hospitalité indonésienne 🙂

Je suis très fatiguée mais je pars à la découverte de la ville: Clock Tower, le marchéTaman panorama, les tunnels japonais, Sianok Canyon et le fort de Kook.

 

Le lendemain, direction la Vallée d’Harau. Pour cela, prendre un mini bus local ( 50 000 rp prix touriste 🙂 1h de trajet puis un ojek ( scooter avec sorte de remorque, 20 000 rp pour 15 min)

 

  • Vallée d’Harau

Je suis restée 2 nuits à Abdi Homestay. Le cadre est très sympa avec d’un côté la falaise et de l’autre côté à perte de vue les rizières. J’ai pris un motorbike tour et cette fois je me suis laissée conduire, c’était le propriétaire de l’homestay Ikbal mon chauffeur. On est parti à la journée. On s’est retrouvé avec un couple d’espagnol et leur guide qui logeaient aussi au bungalow. Au programme: ferme de dragons fruits, fabrication de briques (spécialité de la région), cascade, rizières (les couleurs vertes c’était magnifique) et pour finir, course de canards volants. Apparemment, on a eu beaucoup de chance car cela n’a pas lieu souvent et seul endroit où cela se passe !

Pour rejoindre, le lac Manijau,  il faut retourner sur Bukkitinggi: ojek et mini bus comme à l’aller. Le chauffeur était beaucoup moins sympa qu’à l’aller, on a mis le double du temps et en plus il m’a laissée un peu au milieu de nulle part alors que je voulais aller au terminal de bus pour prendre l’autre mini-van. Et tout ça sous la pluie… Après 5 minutes de stress, personne ne parlant anglais et je ne sais pas où je suis… Plusieurs personnes viennent me voir et m’expliquent où attendre le prochain bus. 

Après 1h de bus et la descente de la route aux 45 lacets avec une très belle vue, j’arrive à Manijau.

 

  • Danau Manijau

J’avais réservé 2 nuits, j’y resterai 4 nuits tellement je m’ y sentais bien. C’était beau et paisible… J’ai passé le plus clair de mon temps à lire et admirer le lac. J’ai aussi loué un scooter pour faire le tour du lac. C’était magnifique et encore une fois, de belles rencontres avec des locaux adorables. 

 

  • Baugus

Dernière étape de ce merveilleux voyage: l’île de Baugus. On pourrait l’appeler l’île de Robinson Crusoé : 5 bungalows ( + 2 chambres), une plage que pour nous, une équipe super accueillante, des soirées au son de la guitare et du djembé, des jeux de sociétés et bien sûr du snorkelling: beaucoup de poissons, des tortues et même des requins

 

Où dormir à Sumatra?

A Bukit Lawang: Rain forest guesthouse ici

Bungalow confortable, différentes options, cuisine délicieuse (essayez le Gado – Gado). La famille qui tient la guesthouse est très gentille, c’est très vivant. 

A Berastagi: Sapo Karo ici

Au Lac Toba: Romlan ici

Bungalow très bien situé avec vue sur le lac, prix du resto un peu plus cher que dans les autres restos autour, kayak à disposition, location de scooter.

Essayez le resto Bamboo: cadre sympa et c’est bon!

Vallée d’Harau: Abdi homestay website

petit déjeuner et repas 20 000rp/ propose différents “tours”

Au Lac Manijau: Muoro Beach Bungalow ici

petit bungalow rustique mais agréable, le petit couple qui est propriétaire est très gentil, bonne cuisine. Vous pouvez aussi loger chez leur oncle juste à côté Eka’s bungalow. Les bungalows sont plus grands et sûrement plus confortables. Eka propose aussi des transferts pour l’aéroport, Padang, Baugus…

Ile Baugus: Josephira Tintin website

Description au- dessus. Les bungalows sont vraiment rustiques mais on y va vraiment pour l’ambiance. 

N’oubliez de goûter le Gado- Gado. 

Pour conclure, la découverte de Sumatra a été un réel coup de coeur. C’est vraiment une très belle île et ce n’est pas encore trop touristique. 

Si vous souhaitez d’autres informations pour organiser votre voyage, n’hésitez pas à me contacter.